Mt Pelerin Bridge v2.0 Illustration

Découvrez Bridge v2.0

10 décembre 2019

Sorti en 2018, Bridge (Banking Rules Infrastructure for Decentralized Global Ecosystem) est un software open source de tokénisation financière (représentation d’actifs par des jetons d’investissement) sur blockchain publique. Grâce à de nouvelles fonctionnalités de gestion de la compliance, Bridge permet aujourd’hui d’émettre, de distribuer et d’échanger des actifs digitaux dans le respect des cadres légaux existants.

Conçu selon le blueprint de la CMTA (l’association suisse de standardisation des titres tokénisés), la première version de Bridge a permis de réaliser en 2018 la première vente publique à large échelle d’une action tokénisée : le jeton MPS, qui procure la propriété complète d’une action de Mt Pelerin Group SA.

Aujourd’hui, Mt Pelerin présente la version 2.0 de Bridge, une mise à jour majeure qui apporte une compliance consolidée sur de multiples actifs et des fonctionnalités avancées de gestion des différents cycles de la vie d’un jeton d’investissement : émission, négoce et post-négoce.

Compliance multi-actifs

La compliance concerne le contrôle de la transférabilité d’un titre financier. Elle est dictée par le profil du détenteur, qui est établi selon les lois anti-blanchiment d’argent et les directives telles que MiFID II.

Comme la plupart des solutions existantes, Bridge v1.0 se concentrait sur la compliance d’un seul jeton (système de whitelist). Cette approche fonctionne avec un titre seul en système clos, mais elle est insuffisante pour un grand nombre d’actifs, de règles et un volume de transfert important en environnement ouvert.

Avec son approche multi-actifs, Bridge v2.0 permet aux émetteurs de titres et aux plateformes d’échange d’appliquer une compliance stricte et consolidée sur de multiples devises et actifs digitaux.

Moteur de règles

Un des éléments centraux de Bridge v2.0 est son moteur de règles, supervisant toutes les transactions d'actifs digitaux opérant sur Bridge. Grâce à lui, un émetteur peut ainsi définir et attacher à ses jetons des règles dictant comment ces jetons doivent se comporter. Plusieurs règles peuvent être créées afin de refléter les différences entre plusieurs juridictions. Ces règles sont modifiables et peuvent ainsi évoluer de pair avec les lois.

Le moteur de règles de Bridge vérifie et traite les transactions conformes « straight-through », tandis qu’il suspend les non-conformes pour un traitement manuel, maximisant ainsi la fluidité du trafic des échanges.

Gestion des opérateurs KYC

L’autre nouveauté majeure de Bridge est la possibilité de déléguer la gestion de la compliance des détenteurs de jetons à des opérateurs KYC tiers.

Ainsi, un émetteur de tokens pourra à terme choisir une ou plusieurs entités de KYC par pays et leur permettre de traiter l’identification de ses investisseurs.

Ce système permet également de changer d'opérateur KYC à tout moment sans impact sur les tokens et leurs règles.

Prochaines étapes

En guise d’interface pour Bridge, Mt Pelerin travaille sur un wallet mobile qui permettra aux utilisateurs d’interagir facilement avec leurs jetons (par exemple pour exercer leurs droits de vote et de dividende), de les échanger de pair à pair (P2P) et de gérer leurs données de compliance.

Avec son approche multi-actifs, sa flexibilité multi-juridictionnelle, son traitement décentralisé de la compliance et sa nature open source, Bridge v2.0 est une solution clé-en-main que n’importe quelle fintech ou institution financière peut adopter pour commencer à travailler avec des actifs digitaux.

Bridge v2.0 a été audité par ChainSecurity. Le code est publié sur le Github de Mt Pelerin.